Centre d'Activités Régional pour le protocole relatif aux zones et à la vie sauvage Spécialement Protégées de la Grande Région Caraïbe
Caribbean Environment Program
Parc National de Guadeloupe
United Nations Environment Programme
Accueil > Les Activités > Les initiatives européennes BEST > Présentation du projet BEST

Présentation du projet BEST

Toutes les versions de cet article :


 


 



 




 


Initiative BEST : une opportunité de renforcer la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité dans les Outre-Mer européens


 


Éléments de contexte


L’Union Européenne regroupe 34 régions et territoires ultramarins situés dans 7 régions et 3 océans : la Caraïbe, l’océan indien, l’océan pacifique, la Macaronésie, l’Amazonie, l’atlantique sud, la région polaire et subpolaire.


Ces territoires font partie intégrante ou sont associés à six Etats membres de l’Union Européenne : le Danemark, la France, l’Espagne, le Portugal, le Royaume Uni, les Pays-Bas même s’ils sont parfois géographiquement très distants du continent européen.


Ces territoires possèdent un patrimoine naturel et une biodiversité exceptionnels. Ils hébergent de nombreuses espèces endémiques et possèdent plusieurs aires de biodiversité d’importance mondiale (Zones clés pour la Biodiversité ou Key Biodiversity Areas).
Pour les habitants de ces territoires, ce patrimoine naturel est un élément essentiel de leur potentiel économique, social et culturel. Des menaces importantes s’exercent sur ce patrimoine telles que la destruction des habitats, la diffusion des espèces envahissantes ou encore la pollution des milieux naturels. Leur éloignement et leur caractère insulaire (à l’exception de la Guyane) les rendent particulièrement vulnérables notamment face aux effets des changements climatiques.


Pour ces raisons il est vital pour l’Union Européenne d’assurer la préservation et l’utilisation durable de la biodiversité et des services écosystémiques dans ces régions ultrapériphériques.


Compte tenu de leur statut politique particulier, ces territoires ultrapériphériques ne bénéficient pas aujourd’hui d’un mécanisme de financement pérenne européen pour répondre aux enjeux à long terme de préservation du patrimoine naturel.


L’initiative BEST acronyme de « Biodiversity and Ecosystem Services in Territories of European Overseas » a été initiée en 2010 par le Parlement européen afin de promouvoir les actions de préservation et d’utilisation durable des services éco-systémiques dans les régions et territoires ultrapériphériques de l’UE. Au cours des deux premières années de cette initiative BEST, l’Union Européenne a reçue 84 propositions suites à deux appels à projet dont 16 ont été financés par l’UE et 2 financés directement par l’AFD compte tenu de leur intérêt.


 


Le projet : un réseau de plate-formes régionales pour identifier les priorités d'intervention et informer et former les acteurs locaux


Le nombre, le niveau et la qualité des propositions soumises ont clairement plaidé en faveur de la mise en place d’un financement dédié et pérenne pour répondre à ces enjeux de préservation de la biodiversité dans les territoires ultrapériphériques.


Il a ainsi été décidé que la troisième et dernière année de financement de l’initiative BEST serait consacrée à définir les modalités d’intervention et de pérennisation de ce fonds.


Un appel à projet a ainsi été lancé en 2013 afin de répondre à ces enjeux. Un consortium international de 10 partenaires conduit par l’UICN a été désigné pour conduire ces travaux dans les différentes régions en étroite collaboration avec les institutions clés tant nationale que locale intervenant dans ces domaines.


En Caraïbe le CAR-SPAW, en partenariat avec la Réserve Naturelle de Saint-Martin, sera en charge de la coordination du hub Caribéen et de l’élaboration du ou des profils d’écosystème pour les 15 territoires européens de la région en collaboration avec les réseaux et institutions locales de chaque territoire.


En complément, un travail d'identification des acteurs locaux (bénéficiaires potentiels de BEST) sera mené pour que l'identification des priorités d'intervention de BEST à l'avenir soit faite de manière participative, mais aussi pour les informer et les former sur BEST.


Les territoires ultrapériphériques européens de la Caraïbe sont au nombre de 15 :

  • Territoires Britanniques : Anguilla, Iles vierges britanniques, iles Cayman, les îles Turks et Caïcos, Montserrat
  • Territoires Néerlandais : Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint Eustache, Sint-Maarten
  • Territoires Français : Saint-Martin, Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy



 


L'objectif : Un plan d’action sur 5 ans et des zones prioritaires de conservation de la biodiversité identifiées


Les résultats attendus de l’initiative BEST sont les suivants :

  • la mise en place d’un hub Caraïbe pour le projet BEST qui va permettre de centraliser, échanger et capitaliser sur les projets existants ou à venir en matière de préservation de la biodiversité et d’utilisation durable des services éco systémiques
  • l’élaboration d’un profil d’écosystème basé sur les données scientifiques collectées et la consultation des institutions et experts locaux afin d’identifier les zones clés pour la biodiversité
  • la contribution à la définition de la stratégie BEST pour la Caraïbe permettant d’identifier les actions et zones prioritaires, les financements existants et à mobiliser afin de proposer à la commission européenne un plan d’action sur 5 ans


 


Le calendrier : un projet sur 4 ans, en plusieurs étapes


Les deux premières années seront consacrées à l'élaboration du profil écosystémique, avec plusieurs séries d'échanges, en bilatéral et collectivement, avec les partenaires locaux.

Puis la stratégie d'intervention pour la Caraïbe, et ensuite la stratégie d'intervention pour BEST en général, seront définies sur cette base.

Les deux dernières années du projet seront consacrées à l'identification des sources de financement pouvant venir alimenter BEST en plus des fonds européens, et à la mise en relation des acteurs locaux de l'outre-mer avec les bailleurs de fonds potentiels.


 


L’équipe BEST Caraïbe


Sandrine PIVARD Directrice du CAR-SPAW est Responsable de l’équipe BEST Caraïbe et Romain Renoux Responsable du pôle coopération régionale à la Réserve Naturelle de Saint-Martin agit en qualité de responsable du Hub Caribéen.

sandrine.pivard.carspaw@guadeloupe-parcnational.fr - 0 (590) 590 41 55 81
romain.renoux@rnsm.org - 0 (590) 590 29 09 72


 


Website of the European Commission - BEST Initiative : http://ec.europa.eu/environment/nature/biodiversity/best/about/index_en.htm


Réserve Naturelle Nationale de Saint Martin : http://reservenaturelle-saint-martin.com