Centre d'Activités Régional pour le protocole relatif aux zones et à la vie sauvage Spécialement Protégées de la Grande Région Caraïbe
Caribbean Environment Program
Parc National de Guadeloupe
United Nations Environment Programme
Accueil > Le protocole SPAW > Les groupes de travail SPAW

Les groupes de travail SPAW

Toutes les versions de cet article :


Les groupes de travail peuvent être établis de façon formelle ou informelle, néanmoins le Secrétariat et le CAR SPAW ont mis en place trois groupes de travail lors des différentes Conférences des Parties. Selon la nature de leur mandat, ces comités peuvent être composés des représentants des États membres ou d’ experts scientifiques.

Une organisation coordinatrice généralement le CAR SPAW et un coordinateur de groupe est identifiée par le Secrétariat UNEP/CEP pour organiser et faciliter le travail de ces comités de réflexion.

Les groupes de travail sont ouverts aux personnes intéressées, si vous êtes intéressés par l’un d’entre eux, veuillez contacter le CAR SPAW : chloe.mathieu.carspaw@guadeloupe-pa...

1. Le groupe de travail spécial d’experts relatif à l’inscription d’espèces dans les Annexes a été établi en 2001 par des Parties SPAW, des non-parties, des membres de la communauté scientifique et d’ONG après la SPAW COP1 à Cuba. Les membres ont été alors choisis par le Comité Consultatif Scientifique et Technique (STAC en anglais). Ce groupe multiculturel et intersectoriel est composé de 24 experts de 9 pays de la région des Caraïbes et qui sont des représentants d’institutions diverses telles que des ONG, des ministère, des services de recherche, du CAR SPAW et du Secrétariat UNEP/CEP

Ce groupe a développé des critères pour l’inscription des espèces dans les Annexes du Protocole. Les Parties SPAW ont approuvé les critères révisés et la procédure pour la présentation et l’approbation des propositions d’espèces pour inclusion dans ou suppression des Annexes I, II et III.

Ce groupe de travail spécifique permet à ces membres d’échanger de la recherche et des informations concernant la gestion et la conservation des espèces menacées, qui puissent servir de base pour l’élaboration de futures politiques et programmes. Les membres de ce groupe de travail jouent également un rôle significatif dans l’évaluation des espèces proposées à l’inscription dans les Annexes du Protocole SPAW.

2. Le groupe de travail spécial d’experts en charge de l’élaboration de lignes directrices et critères en vue de l’évaluation des Aires protégées listées dans le Protocole SPAW à été établit en Septembre 2001 après la COP1 SPAW qui s’est déroulé à la Havane, Cuba. Ce groupe est composé de 9 experts qui viennent de 5 territoires caribéens (Antilles française et néerlandaise, Etat-Unis, Jamaique et Cuba) et sont membres de différentes organisations telles que CAMPAM, DCNA, NOAA, UNEP/CEP.

La première tâche de ce groupe de travail était de développer deslignes directrices et des critères pour évaluer les aires protégés listées dans le Protocole SPAW et de créer un format de rapport qui vise à assister les Parties à préparer leur présentation d’un rapport sur les aires protégés qu’elles souhaitent inscrire. Les lignes directrices et des critères ont été adoptés lors de la COP5 en 2008 et le modèle de rapport lors de la COP6 en 2010. Un outil en ligne facultatif qui suit le modèle du rapport a été développé pour offrir la possibilité de préparer et soumettre les rapports en ligne, héberger les données issues des rapports et rendre possible la collecte et analyse futures de ces dernières.

Ce Groupe de travail permet à ces membres d’échanger de la recherche et des informations concernant la gestion et la conservation des habitats, de définir des méthodes et outils afin d’évaluer les sites protégés avant leur inscription au sein du Protocole SPAW et après leur entrée sur la liste.

3. Le groupe de travail spécial d’experts en charge de développer les critères et le processus d’évaluation des exemptions en vertu de l’article 11(2) du Protocole SPAW a été établi en Février 2011 par les Parties SPAW ; les communautés de scientifiques et d’ONG suite à la COP6 qui a eu lieu à Montego Bay, Jamaique, le 5 Octobre 2010. Le projet de document de cadrage relatif aux critères et processus d’évaluation des dérogations en vertu de l’article 11(2) du Protocole SPAW à été approuvé à Carthagène, Colombie le 9 Décembre 2014. Le groupe de travail à réalisé un projet de format de rapport afin de présenter une demande de dérogation afin de faciliter la procédure de soumission des propositions par les Parties contractantes SPAW qui à été transmis pour examen par les Parties et les observateurs lors du STAC 7 avant l’adoption définitive par la COP 9.

Ce Groupe de travail est responsable de l’analyse des dérogations soumises au Protocole et amorce des discussions sur le rapportage et le processus de mise en œuvre des dérogations.