Centre d'Activités Régional pour le protocole relatif aux zones et à la vie sauvage Spécialement Protégées de la Grande Région Caraïbe
Caribbean Environment Program
Parc National de Guadeloupe
United Nations Environment Programme
Accueil > Les Activités > La gestion des écosystèmes > Projets en cours > Gestion des ressources halieutiques

Gestion des ressources halieutiques

Toutes les versions de cet article :


Grand Ecosystème Marin de la Caraïbe


I. Informations générales


Porteur du projet :  PNUD et UNOPS,avec l'appui de IOCARIBE/UNESCO
Mise en oeuvre :  IOCARIBE


Objectif du projet : Gestion des ressources halieutiques, conservation durable des écosystèmes côtiers et marins (engagement sur au moins 10 ans)
Pays participants : Antigua et Barbuda, Bahamas, Barbade, Bélize, Brésil, Colombie, Costa Rica, Dominique, République dominicaine, Guatémala, Grenade, Guyana, Haiti, Honduras, Jamaique, Mexique, Nicaragua, Panama, Saint Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, Saint Vincent et les Grenadins, Suriname, Trinidad et Tobago


Financement : FEM
Montant : 7 008 116 $ US


Calendrier : 10 ans (depuis 2008)


Site internet : www.cavehill.uwi.edu/cermes/clme.html
Contact :
 IOCARIBE : Néstor J. Windevoxhel
 CLME Project Coordination Unit / Coordinateur régional : Prof Robin Mahon


Gestion des ressources halieutiques



II. Description


Le projet global
Le projet « Grand ecosystème marin de la Caraïbe » validé en avril 2008, est en cours de démarrage. Il s’agit d’un grand projet du Fonds pour l'Environnement Mondial sur la gestion durable des ressources marines dans la Caraibe, pour une durée de 4 ans pour la phase 1. Ce projet "Grand écosystème marin de la Caraibe" fait partie d'une série de projets régionaux "Grands écosystèmes marins" du FEM. Il est soutenu par le PNUE et le PNUD. Le projet a pour but d'améliorer la gestion des ressources marines dans la grande région caraibe, en travaillant notamment sur la pêche, les pollutions, etc. L'objectif est de promouvoir la gestion durable des ressources transfrontalières en s'appuyant sur une approche écosystémique : identification et analyse des enjeux majeurs ; amélioration de la base de connaissances partagées ; mise en oeuvre de modifications législatives, politiques et institutionnelles ; et développement d'une approche institutionnelle pour le suivi, l'évaluation et le rapportage à l'échelle du grand écosystème marin

Plusieurs projets ou activités pilotes, sur des espèces (langouste) ou des écosystèmes (pêcheries de récifs) font partie de ce projet global.



Le projet « Biodiversité et pêcheries de récifs »
Montant :
1 155 000$US
Mise en oeuvre : PNUE-CAR/UCR

Etant donné le rôle clef que jouent les récifs coralliens en termes de fourniture de services dont une proportion significative des ressources marines de la Caraïbe dépendent à un stade ou à un autre de leur cycle de vie, ce projet pilote est une composante essentielle du projet global. Les aires protégées, y compris les réserves marines, sont devenues un outil privilégié de gestion des ressources en raison de l'échec de méthodes conventionnelles telles que les tailles limites et les quotas de pêche. Toutefois, des zones situées en-dehors des aires protégées restent toujours soumies à un risque de déplétion et de dégradation des habitats. En conséquence, les nouvelles internventions doivent prendre en compte, afin d'être efficaces, le besoin d'une approche équilibrée qui incorpore le besoin d'aires protégées à l'échelle de la région biogéographique et une approche locale basée sur les communautés. Ceci sera atteint en développant et en favorisant des stratégies et des actions pour la conservation des habitats naturels dans des sites côtiers sélectionnés et en atténuant les impacts de la sur-pêche et du développement côtier inapproprié, en se concentrant en premier lieu sur les cadres réglementaires et la gouvernance, y compris pour la restauration des habitats côtiers et des systèmes récifaux dégradés et des ressources halieutiques associées, et en s'appuyant sur le renforcement des connaissances sur les systèmes récifaux grands et éloignés.

L'objectif du projet pilote est de promouvoir une gestion basée sur l'approche par écosystème pour les récifs coralliens et les ressources associées, afin de maintenir leur intégrité fonctionnelle et structurelle et leur biodiversité, et d'assurer les bénéfices sociaux et économiques pour les communautés locales et la région dans son ensemble.
Le projet pilote s'appuiera sur les connaissances actuelles sur les écosystèmes récifaux et les pêcheries de récifs au niveau local, national et régional, ainsi que sur les expériences régionales et mondiales pertinentes en matière de mesures de gestion et de conservation multi-sectorielles et participatives. En particulier, le projet permettra une collaboration étroite entre les pays afin de partager l'expertise sur les stratégies et les approches pour la gestion et la conservation des systèmes récifaux étendus.

Les activités principales seront :

  • le renforcement des cadres de gestion existants à partir des principes de l'approche par écosystème, en actualisant et en réalisant des cartographies d'habitats et des inventaires sur sites dans les zones peu étudiées.
  • La compilation et l'analyse des réglementations existantes en matière de gestion et des mécanismes de mise en oeuvre sur des sites sélectionnés
  • l'amélioration de la sensibilisation et de l'éducation (accent mis sur les réglementations et leur application)
  • le transfert de bonnes pratiques et la diffusion des expériences
  • la gestion adaptative et les meilleures pratiques de gestion



III. Actualités


Les différents comités de suivi et équipes ont été mis en place, et le projet global, tout comme le projet pilote « Biodiversité et pêcheries de récifs » sont actuellement en cours de démarrage. 

Les sites ou ensemble de sites sur lesquels le projet pilote va s'appuyer ont été sélectionnés  :

  • Réserve de biosphère de Sea Flower, archipel de San Andres (Colombie)
  • Pedro Bank (Jamaique)
  • Sites transfrontaliers sur les côtes d'Hispaniola (République dominicaine et Haiti)
  • Iles des Grenadines (St Vincent et les Grenadines)


Les activités dans les sites sélectionnés pour le projet pilote « Biodiversité et pêcheries de récifs » sont en cours de démarrage. Les premières activités (2010-2011) porteront sur le renforcement des cadres de gestion : évaluation et cartographie dans les sites retenus, analyse des réglementations et de leur application, implication des acteurs, programmes d'éducation et de sensibilisation, et transfert de bonnes pratiques.

Une journée a été consacrée, lors de la réunion du GCFI du 1er au 5 novembre 2010 à Puerto Rico, à la gestion des écosystèmes récifaux pour des pêcheries durables.